Lire en plus d’une langue: littérature et traduction, Université de Bordeaux, 2013

By | 2019-05-28T18:22:11+00:00 May, 2013|Categories: Intensive Programs, Lea! Project|

 

Université d’été

1er – 13 juillet 2013

ERASMUS PROGRAMMES INTENSIFS 2013

Coordinateur : Isabelle Poulin, EA TELEM

Université Michel de Montaigne Bordeaux 3

Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine

10 Esplanade des Antilles 33607 Pessac

Lire en plus d’une langue* : littérature et traduction

[* Titre de l’appel pour une politique européenne de la traduction, Paris, 2008]

Thème : L’espace poétique européen 

Les écrivains, les poètes, les dramaturges savent mieux que quiconque qu’ils pensent et créent dans une langue gorgée de traductions, qu’ils écrivent et lisent dans plus d’une langue. Qu’ils soient traducteurs eux-mêmes (comme Proust, Baudelaire, Larbaud, Nabokov, Paz, etc.) ou amateurs de textes traduits, ils contribuent au développement de la traduction en tant que langage commun (« La langue de l’Europe, c’est la traduction », a pu dire Umberto Eco). 

Qu’ils soient spécialistes de littératures française, francophone ou comparée, tous les intervenants de l’IP sont confrontés d’une manière ou d’une autre à la réalité d’un entre-deux linguistique. Il s’agit d’en interroger les usages et les enjeux pour la recherche actuelle.

Programme des cours et autres activités
Lundi 1er juillet ARRIVEE

18h Accueil : présentation du programme, questions pratiques

Mardi 2 juillet Matinée (salle Jean Borde)

9h30 Introduction / Discours d’ouverture

Jean-Paul Jourdan, Président de l’Université Michel de Montaigne

Antoine Godbert, Directeur de l’Agence 2e2f

Fabienne Diamond, Vice-présidente déléguée aux Relations Internationales

Véronique Béghain, Vice-présidente déléguée à la diffusion de la recherche et aux grands programmes internationaux 

Sandro Landi, Directeur de l’Ecole Doctorale Montaigne-Humanités

10h30-11h30 Conférence d’ouverture 

« Traduction et textes possibles », Franc Schuerewegen, fondateur de LEA ! / « Lire en Europe Aujourd’hui ! » (Radboud Université de Nimègue)

11h30–12h30 Discussion : lancement des travaux, sous la direction de Karen Haddad (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Après-midi (salle Jean Borde)

14h-14h30 Présentation du fonctionnement de l’IP : production d’écrits étudiants, fonction et usage du site internet LEA!

14h30h-17h Atelier étudiants (I) / Aux frontières du traduire 

« De Geoffroy de Monmouth à Wace : la traduction médiévale comme adaptation », Justine Breton (Université de Picardie Jules Verne – Amiens)

« Les intraduisibles: problème linguistique ou rhizome d’une pensée singulière? », Marisa das Neves Henriques (Université de Coimbra)

Mercredi 3 juillet Matinée (salle Jean Borde)

9h30-12h30 Conférences / Conquête des marges

« Valery Larbaud, lecteur et traducteur européen »,  Immaculada Illanes Ortega (Université de Séville)

« Traduire l’Europe en Hongrie sous le totalitarisme », Aniko Ádám (Université Catholique Pázmány Péter de Budapest)

Après-midi (salle Jean Borde)

14h30 –17h Atelier étudiants (II) / Le traducteur dans la carte 

« Les relations littéraires franco-hongroises à travers les traductions de Zoltán Ambrus (1861–1932) », Enikó Bauernhuber (Université Catholique Pázmány Péter Hongrie)

« L’exercice de traduction ou l’expérience de l’étranger [Bonnefoy et Keats]», Julia Coignet (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

« Le traducteur : un lecteur entre divers ‘entre-deux’ linguistiques », Maria Teresa Duarte Leão Moreira (Faculté des Lettres de l’Université de Porto – FLUP)

Jeudi 4 juillet Matinée (salle 2)

9h30-11h Conférence bilingue, à deux voix / La revue « Sur »

« Intorno alla rivista Sur [Autour de la revue Sur]. Translinguisticità e mediazione idiocanonica da Buenos Aires all’Europa », Alessandro Scarsella (Università Ca’ Foscari di Venezia) et Delphine Gachet (Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3)

11h30-12h30 Atelier étudiants (III) / Quelle langue critique ?

« Lire en plus d’une langue – la critique », Cécile Serrurier (Université de Bordeaux 3)

« Traduire les concepts », Guillaume Janiard (Université de Créteil)

Après-midi (salle Jean Borde)

14h-17h Table ronde / « Lire en plus d’une langue: le bel exemple aquitain » 

Médiatrice : Véronique Béghain (Université de Bordeaux 3).

Participants : Stephanie Benson (écrivain), Françoise Bonnet (didactique des langues, Université Bordeaux 3), Lise Chapuis (traductrice, italien-français), Corinne Chiaradia (chargée de mission vie littéraire, Écla Aquitaine), Olivier Desmettre (directeur de Lettres du monde), Marc Torralba (éditeur, Castor Astral)

Vendredi 5 juillet Matinée (salle Jean Borde)

9h30 -12h30 Conférences / Décentrements et interprétations 

« Adaptation et traduction. Echos espagnols dans le théâtre et l’univers cornéliens »,  Catherine Dumas (Université Lille-Nord de France Lille 3) 

« La traduction du Voyage en Orient de Flaubert en espagnol », Dolores Bermudez (Université de Cadix)

Après-midi (salle Jean Borde)

14h30 –17h Atelier étudiants (IV) / Traduire de loin, de près 

« La réception et la traduction de l’œuvre de Rachilde en Espagne », Maria del Carmen Lojo Tizon (université de Cadix)

 « D’une langue l’autre [traduire D’un château l’autre de Céline] », Ana Sá (Faculté de Lettres, Université de Coimbra)

« Accueil dans le système littéraire espagnol de La carte et le territoire de Michel Houellebecq », Esmeralda Vicente (Université de Séville, Espagne)

Samedi 6 juillet Visite du château de Montaigne et du village de Saint-Emilion 
Dimanche 7 juillet  Repos
Lundi 8 juillet Matinée (salle 2)

9h30 -12h30 Atelier Professeur – étudiants / L’exil espagnol

« L’exil espagnol et/ou hispanoaméricain en France et l’entre-deux langues », Domingo Pujante Gonzalez, Rita Rodríguez Varela et Henry Ferney Vásquez Sáenz (Université de Valencia)

Après-midi (salle 2)

14h30 –15h45 Atelier étudiants (V) / L’espace littéraire 1 (récit)

« Folklore et fantastique dans la littérature de l’effroi au début du dix-neuvième siècle », Katia Hayek (Université Charles de Gaulle, Lille 3, Lille-Nord de France)

« Nihilisme en traduction : le devenir de l’œuvre de Dostoïevski dans le roman français du XXe siècle », Margaux Morcrette (Université de Picardie Jules Verne – Amiens)

16h – 17h L’espace littéraire 2 (poésie)

 « L’espace poétique dans la poésie de Maurice Carême », Agnès Tóth (Université Catholique Pázmány Péter Hongrie)

Mardi 9 juillet Matinée (salle Jean Borde)

9h30 -10h30 Conférence / Des poètes traduisent des poètes

 « Entre décentrement et re-énonciation : Le Corbeau de Poe traduit par Mallarmé et Pessoa », Maria Jesus Cabral (Université de Coïmbra)

 11h-12h Discussion

Après-midi (salle Jean Borde)

14h30 –17h Atelier étudiants (VI) / Marges

« Baudelaire et le plurilinguisme de Poe. Etude d’un cas de traduction à part : les citations et les épigraphes », Sandy Pecastaing (Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3)

« Des regards qui se croisent au moment de la réécriture de «A Woman of No Importance» d’Oscar Wilde : analyse comparative de «l’entre-deux» en portugais et en français », Carla Morais Pires (Université de Porto)

« Frédéric Beigbeder entre les langues », Pleun Bosch (Université de Nimègue)

Mercredi 10 juillet Matinée (salle Jean Borde)

9h30 -10h30 Conférence

 « Pour une perspective intégrée de la littérature traduite à l’ère de la mondialisation », Ana Paula Coutinho Mendes (Université de Porto)

11h-12h Discussion

Après-midi (salle Jean Borde)

14h30 –17h Atelier étudiants (VII) / Références et malentendus poétiques 

« BOUND to translate ? Le jeu autoréférentiel et sa traduction dans Fable de Francis Ponge », Lisanne Jansen (Radboud Université de Nimègue)

« Mimer la voix. Rencontres insolites entre langue des signes et poésie (D’après une représentation scénique et une traduction signée de « Mes Occupations » d’Henri Michaux) », Matthieu Perrot (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense)

Jeudi 11 juillet Matinée (salle Jean Borde)

9h30 -10h30 Conférence / L’imaginaire du centre

« Lire et traduire entre les “petites” langues en Europe centrale: écriture migrante et traduction », Katarina Bednarova (Université Comenius de Bratislava)

11h-12h Discussion  

Après-midi (salle Jean Borde)

14h30 –17h Atelier étudiants (VIII) / Traduction et politique

« Tournez, tournez, bons chevaux de bois… Tournez encore une fois! », Vivien Cosculluela (Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3)

« L’histoire et l’histoire personnelle sous le régime communiste en Tchécoslovaquie dans l’œuvre romanesque de Sylvie Germain », Silvia Stofkova (Université Comenius de Bratislava)

« La chute du mur de Berlin – un événement européen? », Jeroen Claessen (université du Luxembourg)

Vendredi 12 juillet Matinée (salle Jean Borde)

9h30 -10h30 Conférence / Critique et plurilinguisme

« La traduction comme essai», Isabelle Poulin (Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3)

11h30-12h30 Atelier étudiants (IX) / Perspectives

« La traduction comme mode de lecture : un exemple pris dans Lolita », Stanislas Gauthier (Université de Bordeaux 3)

« “Romance”, “novel”, “roman”, « novela”, “romancero”, “récit poétique” : le problème du genre littéraire à travers les langues », Margaux Valensi (Université de Bordeaux 3)

Après-midi (salle Jean Borde)

14h30 –17h Bilan des « grands témoins »

Nicolò Cattaruzzo (Université Ca’Foscari de Venise), Emanuela Ferragamo (Université Ca’Foscari de Venise), Monika Petrasova (Université Comenius de Bratislava), Noemí Hidalgo Ramos (Université de Séville)

Samedi 13 juillet DEPART