Antwerp Digital Days/ Journées numériques anversoises, Université d’Anvers, 2018

By | 2019-04-24T06:58:14+00:00 novembre, 2018|Categories: Actualites, Colloques, Projet Lea|

Antwerp Digital Days/ Journées numériques anversoises

Université d’Anvers, Stadscampus
10-14 décembre 2018

Présentation:

La révolution numérique est arrivée, et nous apprenons à vivre avec. Souvent dans l’euphorie, parfois dans le doute. Tout cela (Internet, les « mégadonnées », la distant reading, l’édition numérique, etc.) a certes assez radicalement changé, entre autres dans les facultés de lettres, nos habitudes et pratiques. Mais nous veillons aussi, en faculté de lettres toujours, à la continuité d’une recherche. Que devient le « littéraire » à l’ère de Facebook, Twitter, Snapchat ? Comment lire un texte ? Qu’est-ce qu’un texte ? Pourquoi nos textes sont-ils fragiles, voire  évanescents ? Le moment n’est-il pas venu de dresser, pour une évolution qui est encore en cours, un très provisoire bilan ?

“Trop de notes. Gloser la littérature aujourd’hui”

Colloque-Workshop LEA!

Université d’Anvers, 13 et 14 décembre 2018

Cette manifestation est aussi la clôture de la semaine Antwerp Digital Days/Journées Numériques Anversoises, qui aura lieu, à l’université d’Anvers, dans le cadre du projet européen Reading in Europe today – Reading and Writing Literary Texts in the Age of Digital Humanities, project funded by the European Commission 2017-1-HU01-KA203-035921, du 10 au 14 décembre 2018. 

Site du colloque https://www.uantwerpen.be/en/conferences/trop-de-notes-2018/ 

Programme

Jeudi 13 décembre 2018

  • 9 00h: Ouverture, café
  • 9 30h- 12 30h: Pour une théorie de la note en bas de page
    Présidence de séance Franc Schuerewegen (Anvers) 

    • Vincent Jouve (Reims), “La littérature est-elle annotable?”
    • Andrea Del Lungo (Rome), “Annoter Balzac”
    • Catherine Grall (Amiens), “La note de bas de pages comme moteur pédagogique en atelier d’écriture, à l’époque des humanités numériques”
    • Emmanuel Bouju (Paris), “Titre à préciser, en note”
  • 12 30h – 14 00h: Déjeuner
  • 14 00h – 17 00h: Annotations, applications 
    Présidence de séance Maria Herminia Amado Laurel” (Aveiro)

    • Karen Haddad (Paris), “Ecrire sa vie en bas de page” (Genette) 
    • Maria de Jesus Cabral (Lisbonne), “Qu’il en résulte une partition! Lire/annoter le Coup de dés?”
    • Claude Perez (Aix-en-Provence), “Du Vrai, du Beau, des Notes”
    • Marika Piva (Padoue), “Marges de Chateaubriand”
  • 18 00h: Réception Agora
  • 19 30h: Dîner au Club de l’ Université, Prinsstraat 13 B

Vendredi 14 décembre 2018

  • 9 30h – 12 30h: Annoter, numériser
    Présidence de séance Emmanuel Bouju (Paris)

    • Aniko Adam (Budapest), “Trop de notes, ou lire la traduction en bas de page”
    • Riccardo Campi (Bologne), “Eliot annotateur de lui-même”
    • Nathalie Roelens et Emmanuelle Pelard (Luxembourg), “Tactilectures et remarques”
    • Vincent Ferré (Paris), “La main à plume vaut-elle la main à chariot 2.0 ? De Proust à Tolkien, annoter pour soi et pour les autres”
  • 12 30h – 14 00h: Déjeuner
  • 14 00h – 15 30h: “Le robot qui écrit, et son ‘annotateur”. ACDC (Antwerp Center for Digital Humanities and Literary Criticism) meets Pazmany Peter
    Présidence de séance Aniko Adam (Budapest)

    • Démonstration de deux logiciels annotateurs et ‘scripteurs’ développés par les équipes hongroise et anversoise par Márton Horváth (Budapest), Mike Kestemont (Anvers), Andras Kornai (Budapest), Anikó Radvánszky (Budapest), Dirk Van Hulle (Anvers). La démonstration est suivie d’une table ronde animée par Victoria Montiel (Cadix) et António Manuel Ferreira (Aveiro).
  • 16 00h – 17 00h: Table ronde avec tous les participants, clôture